NOTRE 40e ANNIVERSAIRE

 

40 ans d’accompagnement !

Le premier président de la Coopérative funéraire de l’Outaouais (CFO), M. Ernest Taschereau, a écrit dans un bulletin : « Vous savez tous que notre objectif est de 2,000 membres ; but difficile à atteindre diront certains ; non, pas si chacun se donne le moindrement de peine.

Lire la suite
Mot du président du CA

La Coopérative funéraire de l’Outaouais : 40 ans d’accompagnement !

La Coopérative funéraire de l’Outaouais souffle 40 bougies ! 40 ans de leadership ! 40 ans de réussites ! 40 ans d’accompagnement de nos membres et des familles de l’Outaouais ! 40 ans de services à la communauté !

Lire la suite
Mot de la directrice générale

Un regard sur le chemin parcouru, en scrutant l’avenir

Notre coopérative funéraire fête ses 40 ans cette année et comme pour tout grand anniversaire, l’occasion se présente de jeter un regard sur le chemin parcouru depuis 1979, mais aussi de scruter l’horizon droit devant, dans l’espoir d’y déceler des indices de ce que l’avenir nous réserve.

Lire la suite
Historique

Que de chemin parcouru en 40 ans !

Que de chemin parcouru en 40 ans ! De l‘idée lancée par quelques-uns à la fin des années 1970 à une réalité pour des dizaines de milliers de membres en 2019, la Coopérative funéraire de l’Outaouais (CFO) s’est imposée dans un secteur où de puissants concurrents privés ne laissaient aucune place. Son succès a dépassé toutes les attentes, et la CFO occupe aujourd’hui 80 % du marché des services funéraires dans la région. Voici quelques jalons de son histoire de quatre décennies.

Lire la suite
Historique

Les reins financiers solides… depuis 40 ans !

L’une des premières préoccupations des fondateurs de la Coopérative funéraire de l’Outaouais (CFO), en 1979, était d’assurer sa rentabilité tout en exerçant un effet réducteur sur le coût des funérailles. On a beau avoir mis sur pied une coopérative sans but lucratif, il faut pouvoir garantir aux membres qui lui feront confiance que leur coopérative funéraire a les reins financiers solides, que les services seront rendus à leur satisfaction et que la pérennité de l’organisation ne sera jamais mise en cause.

Lire la suite
Engagement coopératif et communautaire

Donner un coup de pouce financier à d’autres projets coopératifs

Le succès, dit-on, engendre le succès. Ainsi, la réussite à long terme d’une coopérative comme la Coopérative funéraire de l’Outaouais (CFO) peut servir à sensibiliser le public aux valeurs coopératives et aussi, à donner un coup de pouce à d’autres projets coopératifs qui en ont besoin.

Lire la suite
 

Les valeurs coopératives dans l’administration

À la Coopérative funéraire de l’Outaouais (CFO), comme dans toute coopérative, les membres sont les propriétaires, collectivement. Ils élisent annuellement, et démocratiquement, un conseil d’administration de neuf membres dont l’un des rôles est de veiller au respect des valeurs coopératives dans les pratiques quotidiennes de l’entreprise.

Lire la suite
 

Le conseil d’administration, neuf bénévoles au service des membres

Les membres du tout premier conseil d’administration de la Coopérative funéraire de l’Outaouais (CFO), élus le 19 décembre 1979, devaient s’attendre à tout. Un jour, ils pouvaient avoir à peindre des murs ou poser du tapis, le lendemain porter un cercueil, rencontrer une famille, vendre des cartes de membre, conduire un corbillard, sans compter les nombreuses réunions. Ce fut l’époque héroïque, où un bénévolat généralisé devait cimenter les bases d’un projet fort ambitieux.

Lire la suite
 

Funérailles écologiques : les coopératives à l’avant-garde

En 40 ans d’existence, la Coopérative funéraire de l’Outaouais (CFO) a accompagné des générations de membres au rythme de leurs préoccupations, y compris celle, de plus en plus primordiale, d’agir dans le respect de l’environnement. De fait, en milieu funéraire, les coopératives québécoises ont fait œuvre de pionniers en cette matière depuis plus d’une décennie avec la mise en œuvre de politiques de développement durable.

Lire la suite
 

Des pionniers disparus qu’il ne faut pas oublier

Le démarrage de la Coopérative funéraire de l’Outaouais en 1979 aura été marqué par une synergie exceptionnelle entre de jeunes coopérateurs et des aînés dynamiques, qui aura fourni la bougie d’allumage dont ce projet de grande envergure avait besoin. Les plus jeunes, qui approchent aujourd’hui eux-mêmes de l’âge de la retraite, continuent de rendre hommage à leurs aînés de l’époque, depuis longtemps disparus.

Lire la suite
 

Claude Gascon, le dernier des premiers…

Le thanatologue Claude Gascon se souvient bien du 14 septembre 1981. Cette journée là, la Coopérative funéraire de l’Outaouais (CFO) ouvrait au public les portes de son premier salon, au 11 Ste-Bernadette (Hull), et M. Gascon y fut le tout premier employé rémunéré.

Lire la suite
Anecdotes

La batterie du vieux corbillard

Jacques Carrière, organisateur communautaire du CLSC Le Moulin et membre du premier conseil d’administration de la coopérative, se souvient d’une situation où il a dû improviser sans préavis. La batterie du vieux corbillard du début était faible et à la fin d’un service funéraire à l’église St-Rédempteur, le moteur a refusé de démarrer.

Lire la suite
 

Des célébrants à l’écoute des familles endeuillées

Avec l’évolution et la diversification des croyances, il va sans dire que le rituel des funérailles a beaucoup changé au cours des 40 dernières années et, avec lui, le rôle des célébrants aux cérémonies funéraires. Ce que l’on confiait jadis au prêtre, à l’église, est maintenant le plus souvent assumé par des célébrants, laïcs et religieux, dans des salles cérémoniales intégrées au salon funéraire.

Lire la suite
 

Les rituels funéraires et le deuil

Pour ceux et celles qui ont l’âge de s’en souvenir, jusqu’aux années 1970, les funérailles suivaient le plus souvent le même rituel : l’exposition du corps pendant plus ou moins trois jours au salon funéraire et une messe de funérailles à l’église (jamais le dimanche), suivie de l’inhumation du cercueil dans un cimetière.

Lire la suite
 

Des célébrations à l’image de la vie du défunt

De plus en plus, quand elles sont confrontées au décès d’un proche, les familles souhaitent une cérémonie funéraire qui célèbre la vie du défunt, un rituel qui soit davantage un reflet de ce que cette personne a vécu, de l’héritage qu’elle a légué. On veut y ressentir cette touche personnelle qui donne de l’authenticité à l’expérience du dernier adieu.

Lire la suite
 

L’avenir des infrastructures funéraires dans une société en mutation

Depuis la fondation de la Coppérative funéraire de l’Outaouais (CFO) il y a 40 ans, la fonction des salons funéraires a bien changé, et au rythme des changements sociaux, les transformations sont loin d’être terminées. Jadis réservés à l’exposition du corps d’une personne décédée, les salons ont dû modifier leur décor et ajouter aux lieux d’exposition des salles cérémoniales, des salles de réception, des salles de repos ainsi que des columbariums pour les urnes. Seuls les anciens fumoirs ont disparu, et ne reviendront jamais.

Lire la suite
 

Depuis 1979, la technologie a changé le monde

Les pionniers de la Coopérative funéraire de l’Outaouais (CFO) n’auraient jamais pu imaginer à quel point les technologies modernes bouleverseraient le milieu funéraire – et tout ce qui l’entoure. En 1979, l’industrie était toujours à l’époque du bon vieux téléphone, du télécopieur, de la machine à écrire, des services d’imprimerie, du crayon, du stylo et du papier.

Lire la suite
 

Dominer le marché avec un œil sur l’avenir

Dès son premier mois d’exploitation, en septembre 1981, la Coopérative funéraire de l’Outaouais (CFO) a traité huit décès. Au cours de première année, jusqu’à septembre 1982, elle en a traité 85, plutôt que les 40 décès budgétisés, et a conclu près d’une centaine d’arrangements préalables. « La CFO a ainsi débuté sans même utiliser la totalité des sommes mises à sa disposition », écrivait Luc Bouvier, trésorier au premier conseil d’administration élu en 1979, lors du 25e anniversaire de la coopérative (en 2004).

Lire la suite