Depuis 1979, la technologie a changé le monde

Les pionniers de la Coopérative funéraire de l’Outaouais (CFO) n’auraient jamais pu imaginer à quel point les technologies modernes bouleverseraient le milieu funéraire – et tout ce qui l’entoure. En 1979, l’industrie était toujours à l’époque du bon vieux téléphone, du télécopieur, de la machine à écrire, des services d’imprimerie, du crayon, du stylo et du papier.

Qui, à cette époque, aurait pu entrevoir la prolifération d’ordinateurs personnels, l’apparition de l’Internet, le développement de tablettes et de téléphones intelligents, ou encore le commerce électronique et l’omniprésence des réseaux sociaux (Facebook, etc.) ? Depuis le lancement du premier site Internet de la coopérative, www.cfo.coop, en 2004, l’accélération des progrès technologiques s’est poursuivie à un rythme étourdissant.

Site Web

La fonctionnalité du site Web s’est épanouie au cours des 15 dernières années. En plus d’informer le public sur les services de la coopérative funéraire et de présenter les avis de décès, le lien Internet est devenu pleinement interactif, permettant aux amis et proches de communiquer avec le personnel de la CFO et de laisser des messages de condoléances aux familles éprouvées.

Écrans géants

« Nous sommes obligés d’investir dans tous nos salons pour nous assurer d’avoir des écrans de télévision partout pour présenter des vidéos ou des montages personnalisés », explique Guylaine Beaulieu, directrice générale de la Coopérative. « Je dirais que dans 95 % des services célébrés dans nos maisons funéraires, aujourd’hui, les gens vont préparer des vidéos personnalisées. »

La musique

La CFO a investi dans des systèmes de son haut de gamme pour assurer la meilleure sonorité possible, et le choix musical est orchestré sur des tablettes iPAD qui font désormais partie de l’équipement de toutes les maisons funéraires de la coopérative.