Boucher, Michel

1946 - 2017

Charles MICHEL Boucher est décédé paisiblement dans son sommeil le 19 août 2017, à un chalet près de sa résidence à Ottawa, Canada, à l'âge de 70 ans.

Né le 22 décembre 1946, il était le fils de feu Jean Boucher et de feu Jeanne Gascon. Il laisse dans le deuil sa conjointe Betty Edwards; sa sœur Catherine Boucher (Debbie Barton); ses enfants: Chloë MacLeod-Boucher et Gregory Wagland (Anna); les enfants de Betty: Shelley Edwards (Jacek Dmochowski) et Paul Hollenson ainsi que les enfants de Shelley: Maddy Edwards et Lily Dmochowski.

Nous nous souviendrons de Michel comme un homme avec une curiosité intellectuelle, un grand cœur et une âme généreuse. Il estimait ses relations avec sa famille et ses amis et avait une profonde affection pour les animaux. Il était étudiant en histoire et linguistique, et un fier francophone. Il aimait la politique et les arts, et aimait jouer et concevoir des jeux de société stratégiques historiquement informés. Il était un apprenant à vie et un enseignant, et faisait toujours l'objet d'échange animé d'idées.

Une rencontre commémorative aura lieu le 26 août 2017 dans l’intimité familiale.  Au lieu de fleurs, un don serait apprécié à l'un des organismes de bienfaisance préféré de Michel, le programme "Partager l'esprit" du Centre national des arts ( https://nac-cna.ca/fr/foundation/sharethespirit ).

Partagez cet avis

Écrivez votre message de sympathie ou d'hommage

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.

Votre message sera publié ci-dessous.

3 messages reçus

Chloe and Family

Beth and I were shocked to receive news of Michel passing. Our sincerest sympathy to you, Betty and your siblings.

Beth & David MacLeod, le 25 août 2017

Chloë MacLeod-Boucher

Our deepest sympathy to you and your family at this time. All of our love

Melanie MacLeod Crowley, le 25 août 2017

Betty and Chloe

So very sorry to hear of Michel's death! My thoughts are with you at this awful time!

Joyce, le 27 août 2017

Partagez cet avis