Qu'est-ce qu'un linceul ?

Un linceul est traditionnellement une pièce d'étoffe dans laquelle est enveloppé le corps d'une personne décédée; dans certains cas, il était cousu ou enrubanné plutôt que simplement enveloppé. C'était notamment le cas des marins décédés en mer, qui étaient placés dans un linceul (et parfois lestés de pierres), avant d'être mis à la mer, à charge de sépulture.

Le mot tirerait son origine du mot lin, dont on fait certains tissus et toiles.

Aujourd'hui, le mot linceul désigne à la fois un drap de tissu, et une grande pièce de pellicule plastique blanche dans laquelle est enveloppée la dépouille, pour la couvrir et prévenir tout écoulement, lors de son transport ou lors de son séjour en salle réfrigérée.

Le plus célèbre des linceuls est sans contredit le suaire de Turin – aussi appelé le Saint Suaire – qui aurait été la pièce d'étoffe ayant servi à envelopper le corps du Christ après sa crucifixion, et qui porterait l'empreinte de son visage.

Note : dans sa forme ancienne, nous retrouvons souvent linceuil, avec un i, qui a la même signification.

Synonyme(s) : linceuil, drap mortuaire, suaire.

Mot(s) apparenté(s) : drap, enveloppe, pochette, linge, serpillière (une toile que les marchands accrochaient aux auvents de leur boutique pour faire de l'ombre, et qui servait de linceul aux pauvres).

Classé dans : La mort et les rituels funéraires Publié par : Fédération des coopératives funéraires du Québec

Commentaires (0)

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.