Cinq livres sur la mort et le deuil

Quand le deuil survient, de Roger Régnier et Line Saint-Pierre

Le deuil suscite de nombreuses questions, autant chez la personne qui vient de perdre un être cher que dans son entourage. Plusieurs ouvrages littéraires ont été rédigés sur le sujet, certains sont spécifiques à un type de deuil, d'autres l'abordent de façon plus générale. Vous souhaitez avoir rapidement une vue d'ensemble sans avoir à lire une brique de 300 pages? Allez-y avec ce livre de 185 pages, écrit en gros caractère, qui a pour sous-titre « 80 questions et réponses ». Roger Régnier est coordonnateur du Service aux personnes en deuil de l'Unité des soins palliatifs de l'Hôpital Notre-Dame du CHUM et Line Saint-Pierre détient un diplôme de deuxième cycle en étude sur la mort de l'Université du Québec à Montréal. Avec franchise et simplicité, les auteurs répondent aux questions qui reviennent le plus souvent, par exemple : « Quels sont les plus grands obstacles à la résolution du deuil? » Divisée en 6 sections, sa présentation est efficace et facile à suivre, car pour chacune des questions soulevées, deux pages sont accordées.

Derrière mes larmes d'enfant, de Josée Masson

L'auteure, Josée Masson, est travailleuse sociale. Sa profession l'a amenée à rencontrer plusieurs enfants endeuillés. Rapidement, elle s'aperçoit que les enfants ont l'impression d'être les seuls de leur âge à vivre la perte d'un être cher. Elle réalise aussi que les ressources destinées à leur venir en aide sont rares, ce qui l'incite à créer « L'Arc-en-Ciel », un groupe d'entraide et de thérapie pour les enfants endeuillés. De là son désir d'écrire sur le sujet, afin de sensibiliser les gens sur ce que vivent et ressentent les enfants endeuillés. Son livre de 349 pages traite notamment de la façon d'expliquer la mort d'un proche à un enfant. Il met en lumière ce que l'enfant comprend de la mort en fonction de son âge, les réactions et les besoins qu'il aura, le rôle des adultes qui l'entourent et les activités qui l'incitent à s'exprimer. Vous y trouverez également les 4 règles d'or à respecter quand un enfant vit la maladie d'un proche, du début à la fin. Ce livre ne s'adresse pas seulement aux parents, mais à toute personne qui côtoie un enfant endeuillé dans le cadre de son travail ou d'une activité de loisirs. En prime, plusieurs dessins d'enfants terminent l'ouvrage, ainsi qu'une liste de films et de livres pour enfants qui abordent le deuil.

La peine des Sans-Voix, de Marielle Robitaille

À travers plusieurs récits de deuils vécus par des personnes déficientes intellectuelles, ce livre nous aide à mieux comprendre la façon de les accompagner lors des différentes phases du deuil. Dotée d'une maîtrise en psychologie, Marielle Robitaille travaille auprès de cette clientèle depuis plus de 30 ans. Son expertise lui permet de nous éclairer sur les croyances erronées et les tabous que nous avons à ce propos. De façon très humaine, plusieurs pistes sont proposées pour les aider à dire adieu et les amener à participer aux rituels funéraires, malgré leur comportement qui peut parfois sembler inadéquat socialement. Et pourtant... Voici un petit extrait de l'histoire d'Antoine qui, au départ, avait été exclu des rites funéraires : « Antoine s'approche, touche à son tour le front de sa maman. Il la caresse tendrement. Il ne pleure pas, mais son regard est profondément triste [...] Antoine se comporte de façon si digne que, le lendemain, les membres de sa famille insistent pour que celui-ci revienne et participe à l'ensemble des rites funéraires prévus. » C'est un livre très touchant qui a le mérite de nous rapprocher d'une réalité méconnue.

Quand un enfant se donne la mort, de Boris Cyrulnik

Ce titre donne des frissons, surtout lorsqu'on apprend que des enfants de 7, 8 ou 9 ans se donnent la mort. Ils sont peu nombreux, certes, mais il n'en demeure pas moins que c'est inquiétant. Voilà pourquoi Boris Cyrulnik – neuropsychiatre qui a rédigé de nombreux ouvrages sur la résilience – a décidé de s'investir sur la rédaction d'une étude concernant le suicide chez les plus jeunes. Pour expliquer son engagement, il prend volontiers la parabole du canari dans la mine de charbon. « Les mineurs avaient pour coutume de descendre avec un canari. Lorsque celui-ci suffoquait, ils savaient que l'air était vicié. Le suicide d'enfant, comme le canari dans la mine, est une alerte, l'indicateur de dysfonctions sociales. » Malgré la lourdeur du propos, ce livre de 158 pages donne de l'espoir. Car non seulement il dresse les différentes causes de cette dysfonction, mais il accorde également une section à la prévention. Il nous indique ce qui protège le mieux un enfant, et ce qui tisse le mieux son attachement. Un livre qui peut aider à sauver des vies.

Vivre le deuil au jour le jour, de Christophe Fauré

Vous avez perdu un conjoint, un enfant? Vous ne vivez pas le deuil de la même façon que votre époux? Vous avez besoin d'aide? Vous ne savez pas si vos émotions sont normales? Quoi faire des objets du défunt? Que dire à autrui? En fait, vous recherchez un livre qui parle du deuil en profondeur, qui est de lecture facile et écrit par une sommité? Ne cherchez plus, vous avez tout sous un même toit. Christophe Fauré est psychiatre. Il a longtemps travaillé auprès des personnes atteintes du sida avant de se diriger vers les soins palliatifs. Dans ce livre de 303 pages, il parle des multiples visages de la souffrance, du processus de deuil, des différents types de deuil et de l'aide nécessaire pour traverser cette épreuve. Vous y trouverez quelques repères pour faire le point et réorganiser votre vie. Un outil précieux, accessible à tous.

______________________________

1. Roger Régnier et Line Saint-Pierre, Quand le deuil survient, Éditions Sciences et Culture, 2000
2. Josée Masson, Derrière mes larmes d'enfant, Éditions Ressources, 2006
3. Marielle Robitaille, La peine des Sans-Voix, Éditions Académie Impact, 2002
4. Boris Cyrulnik, Quand un enfant se donne la mort, Éditons Odile Jacob, 2011
5. Christophe Fauré, Vivre le deuil au jour le jour, Éditions Albin Michel, 2004

Classé dans : Ressources Publié par : Fédération des coopératives funéraires du Québec

Commentaires (2)

Merci beaucoup de ces suggestions de lecture si inspirantes!

Claire Lemay, 12 octobre 2013

Oui merci beaucoup pour les suggestions. Je crois que vous êtes les meilleurs pour nous conseiller. Vous faites du beau travail chez vous. Merci encore

Nathalie Lachance, 2 novembre 2017

Écrivez un commentaire

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.