Guay, Louise

1925 - 2017

Guay, Louise
(1925-2017)
A Gatineau, le 23 février 2017, est décédée Mme Louise Guay (née Baxter), épouse bien-aimée de feu Léo Guay. Née en Écosse, Louise est arrivée au Canada en 1945 en tant qu'épouse de guerre. Elle s'est vite adaptée à son pays d'adoption. Elle laisse dans le deuil ses enfants : André (Janet), Vivienne et Gilles (Carole); ses petits-enfants : Tanya (Michel), Jacques (Danielle), Daniel (Kim), Adam (Jana) Mike (Erin), Robert (Anika) et Justin (Heather) ses petits-enfants par alliance : Mark (Andrew), Katy (Andrew) et Isabelle (Tyler); ses arrière-petits-enfants : Nicole, Patrick, Erin, Adalyn et Bria; sa soeur Nancy et ses neveux et nièces en Écosse. 

 Une célébration aura lieu à la Coopérative funéraire de l'Outaouais, 95 boulevard Cité-des-Jeunes, Gatineau,  le samedi 25 mars 2017 de 14 heures à 17 heures.
 
Vos témoignages de sympathie peuvent se traduire par un don au Foyer du Bonheur, 125 Lionel-Émond, Gatineau, Qc, J8Y 5S8.
 
Vos messages de condoléances peuvent être transmis via www.cfo.coop

Partagez cet avis

Écrivez votre message de sympathie ou d'hommage

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.

Votre message sera publié ci-dessous.

2 messages reçus

Louise Guay

Dear Guay Family,.......Please accept our deepest sympathy on the passing of your mother and grandmother. We got to know Louise and Leo when Vivienne and Eddy were members of the N.D.G. Garden Club. They attended our weekly BBQ every Wednesday night with Vivienne and Eddy. We had many fun evenings at the Garden because Leo was very generous with his donations of wine. Louise was a kind and caring person with a sense of humor and was always cheerful. She will be missed by her many friends. Rest in peace Louise. Sincerely, Mary and Chester Sawczyszyn.

P Mary Sawczyszyn, le 13 mars 2017

GIlles et Carole Parent

mes sincères condoléances à vous deux ainsi que vos familles. MEs pensées vous accompagnez dans ces moments difficiles.

DIane Boudreau, le 17 mars 2017

Partagez cet avis